RESPIRER MALGRE L’ASTHME : Défi du XXIe siècle

On ne présente plus l’asthme, cette maladie du système respiratoire de plus en plus répandue et courante chez l’enfant, qui se manifeste généralement par des crises.

Il existe différents stades d’asthme : l’asthme intermittent, persistant léger, modéré et sévère. Pour ce dernier stade, l’asthme est très difficile à vivre car les symptômes sont presque constants. Même s’il ne concerne que 10% des asthmatiques, les personnes concernées doivent avoir un suivi médical car certaines crises sévères peuvent engager le pronostic vital.

Ces dernières décennies, on note une augmentation du nombre de personnes asthmatiques. On soupçonne notre nouveau mode de vie d’être en cause, mais pas seulement.

Pas tous égaux face à l’asthme

Certaines personnes ont plus de chance de devenir asthmatiques que d’autres.

Les personnes ayant au moins un parent asthmatique ont plus de risques de l’être à leur tour. Le facteur génétique joue un rôle majeur.

L’exposition fréquente à des produits chimiques (peintures, produits de coiffure, métaux, plastiques) peut aussi être une cause.

Certaines professions sont donc plus à risques que d’autres et nécessitent de se protéger correctement.

La pollution de l’air, parfois élevée dans les grandes villes et les zones urbaines est aussi un facteur.

Le tabagisme, qu’il soit actif ou passif, irrite les voies respiratoires et à tendance à aggraver l’asthme. Si la mère est exposée à la fumée de tabac durant la grossesse, le risque d’asthme chez l’enfant sera élevé.

Les personnes obèses sont plus menacées par l’asthme que les personnes ayant un poids normal.

Comment se déclarent les crises ?

Ces crises se traduisent généralement par de la toux, de l’essoufflement, une difficulté à respirer, une sensation d’oppression au niveau de la poitrine, une respiration sifflante, ou encore une fatigue importante.

Une crise peut démarrer pour différentes raisons, selon les personnes et la situation dans laquelle elles se trouvent.

Le simple contact avec un allergène (acariens, pollens, animaux…) est la cause la plus courante

L’inhalation de substances polluantes et de certains produits chimiques

Certains aliments qui font l’objet d’une allergie alimentaire

Une infection virale peut parfois conduire à une crise

L’ingestion de certains médicaments (aspirine ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments contre l’hypertension, certains collyres…)

Le stress peut lui aussi être à l’origine d’une crise d’asthme

Prévenir et combattre les crises

Même si le nombre d’asthmatiques augmente, le nombre de décès dus à l’asthme, lui, diminue. Nous sommes de plus en plus informés sur l’asthme et il existe aujourd’hui des moyens de prévenir les crises et de diminuer leur fréquence.

Il faut surveiller son souffle, notamment dans les situations de stress, dans lesquelles un effort physique est réalisé, dans les endroits humides ou poussiéreux et les jours où la pollution atmosphérique est élevée. Lorsqu’on sait qu’il y a des risques, il ne faut pas hésiter à prendre un bronchodilatateur d’action rapide et de courte durée, ou à porter un masque anti-pollution en prévention.

Bien évidemment, l’idéal est tout de même de repérer les facteurs qui déclenchent les crises et les éviter le plus possible. Il faut bien aménager son environnement et utiliser correctement les médicaments à disposition.

Pour avoir les bons réflexes, il faut s’informer le plus possible auprès de son médecin, et ne pas hésiter à participer à des réunions dans les Écoles de l’Asthme et dans les Centres du Souffle.

Si malgré tout, une crise de déclenche, il faut utiliser le traitement de secours prescrit par le médecin. Si la crise ne se calme pas après 4 à 6 bouffées, il s’agit d’une crise sévère, dans ce cas il faut immédiatement appeler le SAMU au 15 et suivre les directives données.

Avec le diabète, les prévisions montrent que l’asthme sera probablement la maladie la plus courante du 21ème siècle. Malgré tout, nous ne sommes pas impuissants, et nous devons continuer de travailler pour donner à nos enfants un environnement où ils pourront vivre sainement.