QU'EST-CE QUE LE POLLEN ET COMMENT S'EN PROTÉGER ?

Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen est une particule minuscule et microscopique (semblable à une poussière) provenant des fleurs (plus précisément des étamines, organes mâle des fleurs) pour féconder les organes des femelles, les pistils. Toutes les plantes à fleurs produisent du pollen et celui-ci se propage dans l’air lorsqu’il y a du vent. En période de pollinisation, les pollens se forment en une poussière volatile. Le pollen peut provoquer des réactions allergiques chez de nombreuses personnes, des rhinites saisonnières par exemple. Le nombre d’allergies au pollen augmente chaque année. En France, environ 30% de la population adulte y est allergique, 11 à 17% des adolescents et 6 à 9% des enfants. Les allergies portent sur un ou plusieurs types de pollens et chacun peut entraîner des réactions allergiques différentes. Quels sont les différents types de pollen ?

Deux grandes familles peuvent être distinguées :

-         Les pollens entomophiles : produits par les végétaux à fleurs colorées et parfumées, qui se propagent dans l’air, souvent transportés par les insectes.

-        Les pollens anémophiles : produits par les végétaux inodores, ils se propagent dans l’air et provoquent de nombreuses réactions allergiques.

Parmi celles-ci, on distingue trois grandes catégories de pollens :

-         Les pollens de graminées, responsable de 75% des allergies

-         Les pollens d’arbres, dont les plus allergisants sont : les cyprès, bouleau, chêne, frêne, platane, charme, aulne, olivier

-         Les pollens d’herbacées, dont les plus allergisants sont : l’ambroisie et l’armoise

A quelles périodes de l’année le pollen est-il le plus présent dans l’air ?

La saison des pollens s’étend généralement du mois de mars au mois de septembre. Mais les différents pollens n’apparaissent pas tous au même moment de l’année. Le Bouleau propage du pollen au mois de mars et avril ; l’ambroisie au mois d’août et septembre. En avril, le nombre de pollens est le plus élevé, avec le cyprès, le platane, le bouleau, le chêne et le frêne. Pour les personnes allergiques, il faut donc être prudent et se protéger du pollen pendant de nombreux mois selon les différents pollens présents dans l’air.

Comment apparaissent les allergies au pollen ?

Les allergies au pollen se déclarent le plus souvent chez les personnes ayant un terrain allergique dans la famille, une prédisposition familiale aux allergies. Le diamètre extrêmement petit des pollens facilite leur inhalation dans les voies respiratoires. Certaines particules de pollen sont inférieures à 10 microns, elles peuvent donc atteindre les poumons. Au contact des muqueuses, des protéines allergisantes se produisent et déclenchent les signes de l’allergie. Les réactions allergiques dépendent également de la concentration de pollen de l’air. La pollution atmosphérique engendre des signes allergiques en plus du pollen car elle sensibilise les voies respiratoires. Cette pollution rend également les pollens plus agressifs et donc entraîne plus de réactions allergiques. Le pollen des fleurs s’envolent avec le vent notamment. Un temps chaud et sec, avec du vent favorise la propagation des pollens dans l’air. Le réchauffement climatique entraîne également une plus forte propagation du pollen dans l’atmosphère.

Quelles sont les réactions allergiques ?

Le pollen touche plus particulièrement le nez, les yeux et les poumons. Les pollens impliqués dans les réactions allergiques sont le plus souvent les pollens anémophiles (transporté par l’air), qui sont les plus légers. Le pollen entre en contact avec les muqueuses, le système immunitaire de l’individu reconnaît le pollen et déclenche une réaction allergique. Les réactions peuvent être diverses :

-         Pour le nez : une rhinite saisonnière apparait avec des éternuements violents et répétitifs, des écoulements nasals…

-         Pour les yeux : larmoiement, rougeurs, démangeaisons (dans le coin interne des yeux), œdème conjonctival…

-         Pour les poumons : asthme

-         Pour la peau : urticaire

 Quelles sont les solutions pour se protéger du pollen ?

Il est très difficile d’éviter les allergies au pollen mais il est possible de réduire le contact avec ces derniers. Voici quelques conseils pour tenter de vous protéger du pollen :

-         Se rincer ou se laver les cheveux le soir, ainsi que prendre une douche avant de se coucher ; afin d’éviter que le pollen accumulé dans les cheveux et sur la peau ne se retrouve dans le lit et sur l’oreiller

-         Laver les draps et vêtements le plus possible, ne pas faire sécher à l’extérieur pour éviter le dépôt de pollen dessus

-         Eviter de dormir la fenêtre ouverte, pour ne pas laisser entrer du pollen

-         Choisir d’aérer votre maison tôt le matin avant la pollinisation

-         Porter des lunettes de soleil pour protéger les yeux du pollen et un chapeau pour limiter le dépôt de pollen dans les cheveux

-         Eviter de fumer

-         Eviter de se baigner en piscine chlorée ; le chlore aggrave les inflammations

-         Rouler les vitres fermées en voiture, en cas de pics de pollen

-         Eviter de tondre le gazon ou d’arracher les herbes sauvages ; cela faire ressortir le pollen

-         Suive un traitement de désensibilisation lorsque cela est possible et conseillé

-         Porter un masque en cas de réactions pulmonaires ou nasales

Que fait MASK Generation contre le pollen ?

MASK Generation a créé un masque qui filtre les particules fines de pollution <2,5 microns. Les particules de pollens les plus petits ont une taille supérieure à 7 microns et sont donc filtrés par le masque. Inutile pour les réactions cutanées le port du masque pourra par contre soulager les réactions pulmonaires ou nasales (jardinage ; vélo …). MASK Generation met en place, en plus de son masque, une application mobile personnalisable. Cette application permettra aux utilisateurs du masque de renseigner ses allergies, ses sensibilités afin d’emprunter un chemin plus adapté à ses fragilité ou encore de savoir si il est important de porter le masque lors du trajet à effectuer.


Sources :

Santé-guérir

Santé Figaro