POURQUOI CRÉER DES ESPACES VERTS EN VILLE ?

Planter des arbres en ville peut, à grande échelle, sauver des vies.Les arbres ont de multiples intérêts : lutte contre la pollution, îlots de chaleur, protection de notre environnement et de la biodiversité ou encore amélioration de notre bien-être physique et psychologique.


« Planter pour un air sain »

L’étude « Planter pour un air sain » présentée le 31 octobre 2016 lors de l’Assemblée de l’American Public Health Association, propose une analyse globale du rôle des arbres en milieu urbain. Ils luttent contre la pollution aux particules ainsi que contre la chaleur extrême. Cette étude établit un classement de l’effet de la plantation d’arbres dans 245 métropoles. L'American Public Health Association est une organisation fondée par des médecins, réunissant plusieurs professionnels de la santé aux Etats-Unis et qui se donne pour objectif l’amélioration de la santé publique. L’objectif de celle-ci est de fournir aux administrations municipales, des données fiables pour démontrer qu’investir dans la plantation d’arbres peut améliorer la santé publique au sein de leurs villes. Ils évaluent également l’impact de l’investissement sur les habitants en fonction de la ville.

Améliorer la santé publique grâce aux arbres urbains

Les particules fines et les polluants atmosphériques s'accumulent dans nos villes et s'infiltrent dans nos poumons, faisant chaque année plus de trois millions de victimes au niveau mondial. En ville, la majeure partie de la pollution atmosphérique est causée par la combustion des carburants fossiles, comme ceux utilisés par les moteurs automobiles. The Nature Conservancy (organisation de protection de l'environnement) souligne l’impact des arbres dans la réduction des concentrations de particules et des polluants atmosphériques : "Un arbre est capable d'éliminer jusqu'à un quart de la pollution" dans un rayon d'une centaine de mètres. Judicieusement planté, il constitue une barrière très efficace pour filtrer l'air et protéger les personnes vivant à proximité". De grands arbres peuvent retenir jusqu'à 5,4 tonnes de CO2 par an et plus de 20 kg de poussières, selon le rapport Asterès réalisé pour le compte de l'Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep).

Comment expliquer ce phénomène ?

Les feuilles des arbres captent les particules fines et les emprisonnent, empêchant ainsi la propagation des polluants. Les particules de poussière s’accrochent à leurs feuilles en raison de leur forme. Après déposition, une partie de la poussière reste agglutinée. Une autre partie se détache à nouveau de la feuille en cas de vent assez fort ou elle est rincée et évacuée par l’eau de pluie. Dès son arrivée au sol, la particule de poussière peut être emportée par l’eau de ruissellement dans le caniveau ou se coller au sol où elle est stockée plus longtemps.

Protéger les populations des effets du réchauffement climatique

Les villes sont également confrontées au danger de la chaleur urbaine, un phénomène météorologique accru par le changement climatique et extrêmement meurtrier. En ville, les épisodes caniculaires sont de plus en plus fréquents et intenses, et les vagues de chaleur sont mortelles - pour les personnes âgées en premier chef. Or ces épisodes se multiplient. Si les arbres sont capables d'assainir l'air, ils peuvent aussi le rafraîchir localement et diminuer l'effet d'îlot de chaleur urbain. Ce phénomène d’îlot de chaleur se traduit par la persistance d'un dôme thermique, créant une sorte de microclimat urbain où les températures sont significativement plus élevées : plus on s'approche du centre de la ville, plus le dôme est dense et haut, et plus le thermomètre grimpe. D'après l'étude, élaborée en collaboration avec le C40 Cities Climate Leadership Group, il est démontré que les arbres plantés en ville seraient capables d'abaisser la température de 2 à 4 degrés Celsius aux alentours. Un chiffre loin d'être négligeable puisque l'îlot de chaleur urbain au cœur de l’agglomération parisienne, par exemple, peut augmenter la température d'environ 4°C par rapport à la grande couronne.

Les arbres sont LA solution

Les arbres urbains représentent une solution très avantageuse et peu coûteuse pour lutter contre la pollution atmosphérique et la chaleur en ville. En plus de ce double avantage, ils offrent également un cadre de vie agréable aux citadins en multipliant les espaces verts et en fournissant un habitat pour la faune urbaine (oiseaux notamment) sans oublier le contrôle du niveau des eaux pluviales. A vos pelles !


Profitez de la nature dans les espaces verts de Paris et ses alentours !

-        Jardin des Tuileries, Place de la Concorde, Paris, 75001

-        Le Jardin des Plantes, Place Valhubert, Paris, 75005

-         Jardin du Luxembourg, rue de Médicis – rue de Vaugirard, Paris, 75006

-         Parc Monceau, 35 boulevard de Courcelles, Paris, 75008

-         Bois de Vincennes, Bois de Vincennes, Paris, 75012

-         Bois de Boulogne, Bois de Boulogne, Paris, 75016

-         Parc de la Villette, 211 avenue Jean Jaurès, Paris, 75019

-         Parc des Buttes-Chaumont, 2 rue Botzaris, Paris, 75019

-         Le domaine de Saint-Cloud, Saint Cloud, ligne 10

-         Le parc départemental de L’Île-Saint-Denis, L’Ile-Saint-Denis, RER D

-         Le parc départemental du Val-de-Marne, Créteil, ligne 8

-         Le domaine du château de Versailles, Versailles, RER D

-         Le domaine de Chamarande, Chamarande, RER C

-         Le jardin des Cinq Sens, Pontoise, RER C

-         Les jardins du domaine national du château de Fontainebleau, Fontainebleau, Transilien ligne R


Sources :

NotrePlanète.info

FemmeActuelle.fr

20minutes.fr

Evous.fr